+261 20 22 317 61 aventour@aventour.mg

Connexion

S' inscrire

Après avoir créé un compte, vous serez en mesure de suivre votre état de paiement, de suivre la confirmation et vous pouvez également évaluer la visite après avoir terminé la tournée.
Nom d'utilisateur*
Mot de passe*
Confirmez le mot de passe*
Nom*
Prénom*
Email*
Téléphone*
Pays*
* La création d'un compte signifie que vous êtes d'accord avec nos conditions de service et la déclaration de confidentialité..

Déjà membre?

Connexion
+261 20 22 317 61 aventour@aventour.mg

Connexion

S' inscrire

Après avoir créé un compte, vous serez en mesure de suivre votre état de paiement, de suivre la confirmation et vous pouvez également évaluer la visite après avoir terminé la tournée.
Nom d'utilisateur*
Mot de passe*
Confirmez le mot de passe*
Nom*
Prénom*
Email*
Téléphone*
Pays*
* La création d'un compte signifie que vous êtes d'accord avec nos conditions de service et la déclaration de confidentialité..

Déjà membre?

Connexion

L’importance du zébu à Madagascar

Le « zébu » (Omby en malgache) est synonyme de richesse à Madagascar et il n’est pas rare de croiser d’immenses troupeaux dans les régions Sud et Ouest de l’île. Pour certaines ethnies, comme les Bara, voler un zébu est signe de courage et de force. Il existe même des rituels de cérémonie de fiançailles où l’homme n’aura pas la main de la fille s’il n’a pas pu voler un zébu à offrir à la belle famille.

Symbole de prestige, le bœuf est aussi un animal sacré, qui joue un grand rôle dans toutes les cérémonies. Le joro, une offrande d’un zébu pour les dieux et les ancêtres. Tous rituel s’accompagne du sacrifice d’un ou de plusieurs zébus choisis d’après les couleurs de leur robe.

Dans le Sud et l’Ouest, l’élevage du bovin est la principale activité économique, chaque lignage possède son troupeau, placé sous l’autorité de l’aîné de la branche aînée. Il peut définir la richesse d’une famille, d’une tribu par rapport à la taille de son troupeau. Les zébus suivent leur propriétaire jusqu’çà leur tombe. Après avoir être sacrifié, la viande est consommé pendant le funéraire par les villageois et le crâne avec les cornes sont placés sur la tombe du défunt.

Il est omniprésent à Madagascar. Il est à la fois un outil de travail lorsqu’il est dans les champs, un moyen se transport lorsqu’il tire les charrettes, un compte épargne entre les générations, source de matière première pour l’artisanat, source de fertilité des terrains grâce aux fumiers et une promesse de délicieux repas.

Leave a Reply

Text Widget

Nulla vitae elit libero, a pharetra augue. Nulla vitae elit libero, a pharetra augue. Nulla vitae elit libero, a pharetra augue. Donec sed odio dui. Etiam porta sem malesuada.

Commentaires récents